Des vies

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Des vies

Message par Sirima le Mer 12 Nov - 8:34

Des vies
1993





ça fera un avocat, peut-être un notaire
Tradition de famille, du côté du père
S'il a des problèmes pour aller jusqu'en fac
Il ira quand même, y'a des boîtes à bac

Période rebelle entre quinze et dix-huit
Il dira des gros mots, il fumera du shit
Passage à l'acte : une amie de sa mère
Il aimera les docksides et Mark Knopfler

La soeur d'un voisin, flash, on s'aime, on se noce
Auto, un enfant trois quarts, roulez carrosse
Maîtresses, plusieurs, pas de plaisir sans gêne
Divorce, quarantaine, pour la même en plus jeune

Des vies, que des vies, pas les mieux, pas les pires
Des bas, des hauts, des cris, des sanglots, des feux, des désirs
Du temps qu'on aura cru saisir
Mais que restait-il à écrire ?
Des vies où l'on aura eu peu, si peu à choisir

Il s'ra chanteur de rap, joueur de basket
Boxeur, sprinter, G.I. peut-être
S'il a l'étincelle, mort ou dealer
Rien d'autre au menu de son quartier, sa soeur
Probablement mère à quinze ans, classique
T'échappes à la police, pas aux statistiques
Autre enfant d'la rue, né de père inconnu
Qui de bien entendu, compris ? On continue

De vrais oublis, de faux souvenirs
Des coups de sang, de coeur et souffrir et rire et plaisir
Des parties qu'on aura cru jouer
Lesquelles n'étaient pas programmées ?
Des vies où l'on aura eu peu, si peu à écrire


Ce qu'en dit JJG (source parler de sa vie) :

Jean-Jacques Goldman : Je me souviens, lorsque j'étais étudiant, d'une étude sociologique sur le mariage. Ils avaient pris un village donné et tenté de marier les gens avec vingt ans d'avance sur l'événement probable, en fonction des origines, de la situation familiale, de la situation sociale, du nombre de frères et soeurs, du physique, de l'éducation, etc.

Quasiment, ce fut un sans faute. La petite Adeline, fille du notaire, se mariera probablement avec Jean-Claude, le fils du pharmacien. Même quartier, même école, tous les deux aînés de la famille, finiront par se rencontrer dans une soirée, persuadés de vivre une histoire exceptionnelle. La marge d'erreur est si faible. Et pourtant. Nous avons tous l'impression de vivre une vie d'exception. De choisir. On se pose des questions. On n'en dort pas des nuits entières. On part de chez nous. On s'exile au Guatemala. Tout ça, pour revenir, irrémédiablement attiré par une espèce de modèle dicté. Vie où l'a si peu à choisir. Bien sûr et heureusement, il y a des fils d'ouvriers qui deviennent ministres. Bon. Moi, je me suis marié avec la voisine.


Que pensez-vous de cette chanson ? paroles ? musique ? votre interprétation ? studio ou live ?


Dernière édition par Sirima le Mer 12 Nov - 12:17, édité 1 fois

_________________

J'ai laissé des bouts de moi au creux de chaque endroit
Un peu de chair à chaque empreinte de mes pas
Des visages et des voix qui ne me quittent pas
avatar
Sirima
Administratrice
Administratrice

Nombre de posts : 17176
Age : 34
Localisation : Dijon
Nombre de coupes : 2
Inscription : 23/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://nuitsdexil.forumsactifs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des vies

Message par songmaker le Mer 12 Nov - 9:31

J'aime bien cette chanson,je trouve qu'elle donne encore mieux sur scène!
avatar
songmaker
Confidentiel
Confidentiel

Nombre de posts : 622
Age : 29
Localisation : Belgique
Nombre de coupes : 0
Inscription : 24/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://goldbebel.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum